2017 : mes coups de cœur musicaux

L’année 2017 se sauve tranquillement. Douze mois riches en découvertes musicales diverses, belles, importantes et marquantes. Je ne tiens pas particulièrement à faire un palmarès des meilleurs albums de l’année dans le lot de ce que j’ai écouté, mais je vous présente plutôt mes coups cœur. Des disques qui sont peut-être des évidences, d’autres qui sont de très belles surprises que je vous invite à écouter dès maintenant. Puis, un joli bouquet de chansons que j’ai écoutées en boucle durant l’année.

Dans le désordre le plus complet :

MES DISQUES COUPS DE COEUR :

ALEXANDRE FARINA – Jadis les étoiles

Voilà un album numérique qui est totalement passé à côté des radars. Et pourtant… Cette oeuvre de Farina prouve qu’il est encore nécessaire d’enregistrer des disques. Que de laisser un artiste créer librement peut aboutir à de petits ou grands bijoux, comme l’est ce Jadis les étoiles. On raconte que ces 10 titres en sont en fait qu’un seul que Farina à découper. De la grande beauté pour jour de pluie.


LUDOVIC ALARIE – L’appartement

J’attends avec impatience la parution en vinyle de ce deuxième album de Ludovic Alarie. L’appartement se laisse écouter une pièce après l’autre. C’est homogène, bien ficelé et il est difficile de sauter une piste. Exactement ce que je recherche quand je me procure un disque vinyle : préparer un rituel d’écoute, une tasse de café dans une main et la pochette dans l’autre. Cet album est sublime.


CHARLES-ANTOINE GOSSELIN – Bleu Soleil

Je ne crois pas avoir écouté un album plus souvent que ce premier disque solo de Charles-Antoine Gosselin. Ce Bleu Soleil est magnifique du début à la fin. La poésie de Charles-Antoine, les mélodies du trombone et de la trompette… Si vous avez quelque chose qui ressemble à une collection de disques dans laquelle il y a du franco et du folk, vous devez posséder Bleu Soleil.


JEAN-FRANÇOIS BÉLANGER – Les entrailles de la montagne

Ce voyage musical scandinave de Jean-François Bélanger m’a complètement bouleversé. Je devais en faire l’écoute pour la rédaction d’un texte pour ICI Musique et jamais je n’ai eu autant de facilité à écrire un article. Ce disque est pour le moins inspirant et inspiré. À voir et entendre également sur scène.


PHILIPPE BRACH – Le silence des troupeaux

Oui, Philou se retrouve dans la plupart des palmarès de fin d’année, dont le mien, et ce n’est pas pour rien. Brach est l’un des artistes les plus brillants et irrévérencieux de la scène musicale québécoise d’aujourd’hui. Son Silence des troupeaux est un disque qui prouve que les arts sont nécessaires, surtout quand vient le temps de nous donner un bon coup de poing sur le nez, question de se réveiller.


LES CHARBONNIERS DE L’ENFER – 25 ans de grande noirceur

Sur scène, les 5 Charbonniers (Michel Bordeleau, Michel Faubert, André Marchand, Jean-Claude Mirandette et Normand Miron) n’ont sans doute jamais été aussi bons qu’aujourd’hui, 25 ans après la création de la formation. Cette rétrospective démontre l’ampleur du talent et de l’importance de ce groupe phare de notre chanson. Un disque auquel je reviens très (très) souvent.

Lien Itunes


KID KOALA – Music to Draw To : Satellite

Il y a des disques qui portent à la création, qui me donnent envie de m’asseoir et d’écrire. Music to Draw To : Satellite y arrive dès les premiers instants de The Observable Universe, la première pièce. Plus d’une heure à voyager dans l’espace. À se dessiner un monde meilleur. Brillant!


MARTIN LIZOTTE – Ubiquité

Puis, il y a des disques qui nous font voyager en nous. Pour aller chercher au fond de notre âme nos plus beaux sentiments humains. L’amour, la compassion, le partage, l’empathie, la bonté… Ces douceurs musicales, signées Martin Lizotte et Mathieu Désy nous amènent là où il fait beau.


L’OUMIGMAG – Territoires

Si aujourd’hui j’écoute presque autant de jazz que de chanson, c’est qu’il est possible de découvrir de petites merveilles comme Territoires de la formation L’Oumigmag. Un album de 6 titres qui porte à la contemplation des beautés terrestres. Du grand art.


PHILTC – M’en aller

Ce disque du surdoué Philtc (Philippe Trudel-Chevalier) est de loin mon plus gros coup de coeur de l’année. Le garçon est un petit « wiz » du studio et de la composition. Sur M’en aller, il a tout composé, tout joué et tout enregistré. Faut le faire. Un artiste qui fait les choses dans la marge, à sa manière, sans contrainte, et qui arrive à créer cette étonnante offrande numérique. Merci pour la musique.

 


LES CHANSONS ÉCOUTÉES EN BOUCLE (à votre tour maintenant…) :

SIMON BOUDREAU – Se déchiffrer


JULIE AUBÉ – Seras-tu là


SAM HARVEY – Deux minutes quarante


ANTHONY ROUSSEL – Mimi


PETER PETER – Vénus


PATRICE MICHAUD – L’anse blanche


THE BARR BROTHERS – Song That I Heard


HORLOGE – Mange malheur


RATON LOVER – Le divan des coeurs brisés


SWEET CRUDE – La Cheminée


MICHAEL DANIEL MURPHY – Pour toi


CHARLES-ANTOINE GOSSELIN – Je serais fou


MONSIEUR RAPH – Aimer la pluie

Par François Marchesseault

** La chronique Rangée i Siège 2 sera de retour dans l’émission Chants libres à Monique Giroux le dimanche 14 janvier. L’émission est diffusée tous les dimanches entre midi et 15 h sur les ondes d’ICI Musique.